Cet été, je reste en France

Envie de prendre le large, loin des plages bondées ? Découvrez six idées pour profiter pleinement de vos grandes vacances …

1 – Robinsonnade sur les îles vendéennes

  • L’idée : s’oxygéner en faisant des balades dans les pinèdes. Pour cela, direction Gois, sur la côte de l’Épine ou à la  pointe du Devin. Encore plus sauvage, Yeu qui se parcourt à pied ou à vélo.
  • Où dormir ? En maison noirmoutine, au Parc des Mimosas.

2 – Traditionnel au Pays Basque

  • L’idée :  s’éloigner de quelques kilomètres de la côte pour découvrir les villages qui donnent le ton : Urrugne, Ainhoa, Biriatou où l’on parle basque et enchaîne les parties de pelote à main nue.
  • Où dormir ? Antzika où le maître des lieux a construit un petit bijou de quiétude à Arbonne avec chambres d’hôtes. Coup de cœur pour la Zugarramurdi – nom du célèbre village de sorcières – et piscine à l’abri des regards.

3 – Bucolique dans le Mâconnais

  • L’idée : louer une péniche sans permis pour remonter la Saône et la Seille, de Mâcon à Cuisery. Pendant les haltes, balades à vélo, dégustation du pouilly-fuissé et piques-niques au bord de l’eau.

4Animalier en Baie de Somme

  • L’idée : séjourner dans des lieux ouverts sur la faune locale. Vous pouvez commencer par un camping bergerie au milieu des agneaux de prés salés, à la Safrière, à Morlaix-les-Ponthoile. Puis enchaînez avec un séjour un peu plus sportif au Manoir de la Tour Blanche à Forest-Montiers. Ne pas oublier la promenade de 3 heures en pirogue hawaïenne pour rencontrer les phoques.

5 – Dépaysant sur la Côte Vermeille

  • L’idée : histoire d’être seul au monde, filez à l’anse des Paulilles, à Port-Vendres, pour un déjeuner en amoureux. Faites une pause sur l’une des trois plages de sable blond où l’eau est turquoise. N’oubliez pas la réserve naturelle à Cerbère-Banyuls, et son sentier sous-marin.
  • Où dormir ?  A Banyuls-sur-Mer .

6 – Préhistorique dans le Périgord

  • L’idée : si Lascaux II reste incontournable, le site Cro-Magnon, qui longe les grottes préhistoriques de la vallée de la Vézère, propose un sentier balisé de 90 km. Autre décor, le Gouffre naturel de Proumeyssac, à Audrix, et sa descente en nacelle rotative à 360 °.
  • Où dormir ? Dans un loft troglodyte au Moulin des Guillandoux, à Couze-Saint-Front.
Mots clés: